textile


textile

textile [ tɛkstil ] adj. et n. m.
• 1752; lat. textilis, de texere « tisser »
1Susceptible d'être tissé; d'être divisé en fils que l'on peut tisser. Matières textiles végétales (ex.chanvre, coton, jute, lin, raphia, sisal...), minérales (amiante), synthétiques (nylon), animales (laine, poil, soie...). Longueur, élasticité, finesse ( tex) , résistance d'une fibre textile. Plantes, végétaux textiles, dont on tire des fibres textiles.
N. m. (1872) Fibre, matière textile. Battage, peignage, étirage d'un textile. Textiles artificiels (acétate, fibranne, rayonne, viscose) ou synthétiques (dacron, nylon, orlon, rhodia, tergal).
2(1864.) Qui concerne la fabrication des tissus, depuis la préparation de la matière première jusqu'à la vente du produit fini. Industries textiles. filature, tissage. Par ext. Machine, usine textile. N. m. (1929) La crise du textile.

textile adjectif (latin textilis, tissé) Qui est constitué de ou peut être divisé en fibres propres à faire des étoffes. Relatif à la fabrication des étoffes. ● textile (expressions) adjectif (latin textilis, tissé) Verre textile, fibre de verre continue utilisée pour la fabrication de tissus de verre. ● textile nom masculin Matière textile ; étoffe. Ensemble des industries textiles.

textile
adj. et n. m.
d1./d Qui peut être divisé en filaments propres à être tissés. Plantes textiles.
|| n. m. Fibre textile; matière faite de fibres textiles.
d2./d Relatif à la fabrication des tissus.
|| n. m. Industrie textile. La crise du textile.
Encycl. Tech. - On distingue les textiles naturels (coton, laine, lin, jute, soie, etc.) et les textiles chimiques (textiles artificiels, obtenus à partir de produits naturels comme la cellulose, et textiles synthétiques, constitués de macromolécules synthétisées).

⇒TEXTILE, adj. et subst.
I. — Adjectif
A. — [En parlant d'une fibre, d'une plante] Que l'on peut tisser; que l'on peut diviser en fils susceptibles d'être tissés. Le village vivait du lin. Quatre petites fabriques, alignées sur la rive droite de la Lys, broyaient et décortiquaient la plante textile, pour la revendre au marché de Courtrai (VAN DER MEERSCH, Empreinte dieu, 1936, p. 27). V. fibre D 1 ex. de Renan.
Matière (première) textile. Matière filamenteuse susceptible d'être transformée en fil puis en tissu après une préparation spéciale. Ils se vêtent d'étoffe qu'ils achètent à des nomades, car ils ne savent pas tisser, ou la matière textile leur manque (GIDE, Retour Tchad, 1928, p. 883). Les principales matières premières textiles employées sont le coton, la rayonne et les fibres synthétiques (Industr. fr. caoutch., 1965, p. 26).
♦ [P. méton.; en parlant d'un produit] Qui est de cette matière. Câble textile. La distribution des cartes provisoires de vêtements et d'articles textiles s'effectue actuellement à une cadence très lente (L'Œuvre, 14 juin 1941).
B. — Qui concerne la fabrication des fils à partir d'une telle matière première, le tissage et le traitement des tissus, la commercialisation des produits finis. Dans le secteur textile la détention de stocks excédentaires dus à la mévente s'est elle-même transformée parfois en rétention volontaire (Le Monde, 19 janv. 1952, p. 10, col. 1). Crise des industries textiles vosgiennes (Colloque géogr. appl., 1962, p. 119).
Empl. subst. masc.
Au sing., à valeur de coll. Ensemble des industries textiles. Travailler dans le textile. Àncien ouvrier du textile, licencié à la suite d'une grève à Troyes, le Parti (...) l'avait pris comme permanent (ABELLIO, Pacifiques, 1946, p. 152). Le textile, le caoutchouc, les industries chimiques, rencontrent encore de graves embarras (DE GAULLE, Mém. guerre, 1959, p. 595).
Au plur., moins usuel. On m'a fait finalement une proposition au Syndicat des Textiles pour assurer la documentation d'un Bulletin envoyé aux fabricants de tissus (DU BOS, Journal, 1922, p. 45).
II. — Substantif
A. — Matière propre à être transformée en fil, puis tissée. L'amiante est un textile (Ac.). [M. de Chardonnet] parvint à en faire [du collodion] un véritable textile, une « soie artificielle » solide et brillante (P. ROUSSEAU, Hist. techn. et invent., 1967, p. 331).
Textile naturel (ou classique). Matière d'origine animale, minérale ou végétale que l'on peut tisser. La coïncidence de la date de signature de la convention collective nationale des textiles naturels et artificiels (février 1951) avec la date de la chute (...) des prix mondiaux des matières premières importées (Univers écon. et soc., 1960, p. 44-15).
Textile artificiel (ou chimique). Fibre fabriquée à partir d'un produit naturel traité chimiquement. La cellulose a des applications multiples qui s'inscrivent dans le cadre du progrès: textiles artificiels (rayonnes et fibranes) (Forêt fr., 1955, p. 19).
Textile synthétique. Fibre obtenue par synthèse à partir de la houille ou du pétrole. Le tissage des articles imitant la fourrure s'est beaucoup développé (...) parce que les textiles synthétiques et les méthodes de frisage ont également beaucoup progressé (THIÉBAUT, Fabric. tissus, 1961, p. 110).
P. méton. Article de cette matière. Les produits à usages multiples, qui, outre le textile délicat, nettoient les carrelages ou la vaisselle (50 millions de consommateurs, nov. 1977, p. 44, col. 1).
Carte de textile(s). Carte permettant d'obtenir des tissus et des vêtements au cours de la guerre 1939-45. Des étoiles en satinette jaune distribuées après remise de deux points découpés dans la carte de textile (SARRAUTE, Ère soupçon, 1956, p. 51).
B. — [P. oppos. à naturiste, nudiste] Personne habillée. Dans le parc du château, qu'une haute muraille isole des « textiles » — c'est-à-dire du commun des mortels ils vivent, sans complexes, ni rites particuliers, des vacances familiales (L'Express, 13 juill. 1970, p. 38, col. 1).
Empl. adj. Au cap d'Agde (...) les locations en zone nudiste (...) sont combles. En zone habillée, ou « textile », elles n'ont été occupées qu'à 60 pour cent (Le Nouvel Observateur, 30 août 1976, p. 41, col. 3).
REM. 1. Tex, subst. masc., technol. Unité de titrage utilisée pour les fils textiles et correspondant au poids en grammes de 1 000 m de fil. Le titre ou masse linéique en tex d'un fil est égal à la masse en grammes d'un kilomètre de ce fil. L'usage du kilotex comme multiple et du millitex comme sous-multiple est recommandé (THIÉBAUT, Fabric. tissus, 1961, p. 8). 2. -tex, élém. de compos., technol. [Les mots constr. sont des subst. masc. désignant des multiples et sous-multiples] V. kilotex (s.v. kilo-) et aussi: Millitex. Millième partie du tex. V. supra rem. 1 ex.
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. A. Adj. 1. 1752 « qui peut être divisé en fils propre à faire un tissu » (Trév.); 2. 1864 « qui se rapporte au tissage » industries textiles (AUDIGANNE, Revue des Deux-Mondes, t. III, p. 890 ds LITTRÉ). B. Subst. 1872 « matière propre à être mise en tissu » (LITTRÉ); 1912 textiles artificiels (M. DE NANSONTY, Actualités Scientifiques, p. 204 ds QUEM. DDL t. 21). Empr. au lat. textilis « tissé »; « tressé, entrelacé », dér. de texere « tisser ». Fréq. abs. littér.:35.

textile [tɛkstil] adj. et n.
ÉTYM. 1752, Trévoux; lat. textilis, de textum, supin de texere « tisser ».
———
I Adj.
1 Susceptible d'être tissé; d'être divisé en fils que l'on peut tisser. || Matières textiles naturelles, minérales (amiante), végétales, animales ( Laine, 1. ploc, poil, 1. soie). || Plantes textiles; végétaux textiles (sauvages ou cultivés). Chanvre, coton (cit. 3), jute, lin; abaca, agave, crin (végétal), phormion, piassava, ramie, raphia, sansevière, sisal, spart (sparte), tagal. || Longueur, élasticité, finesse, résistance d'une fibre textile. || Matières textiles tressées, tordues (cordes, ficelles).
2 (1864, Littré). Qui concerne la fabrication des tissus, depuis la préparation de la matière première jusqu'à la vente du produit fini ( Étoffe, tissu). || Industries textiles. Filature, tissage. || Fabrications textiles.Par ext. || Machine, usine textile.N. m. || Le textile. || Il ne trouve pas de travail dans le textile, branche touchée par la crise économique.
———
II N. m. Fibre, matière textile. || Condition, conditionnement (1.), traitement; acidage, battage, lavage, cordage, peignage, étirage… d'un textile. || Textiles naturels.(1912, textiles artificiels, in D. D. L.). || Textiles chimiques artificiels (fibranne, rayonne…). || Textiles synthétiques (nylon, tergal Polyamide, polyester).
0 Les textiles naturels sont constitués par un assemblage (…) de très grosses molécules (polymères), elles-mêmes formées par la polycondensation d'un plus ou moins grand nombre de molécules élémentaires (monomères)… Les textiles chimiques sont, comme les textiles naturels, des agrégats de macromolécules, soit empruntées aux produits naturels, soit créées de toute pièce par synthèse (…)
H. Agulhon, les Textiles chimiques, p. 5.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Textile — Простой язык разметки, позволяющий пользователям получать код Dean Allen. Используется в Textpattern и некоторых других. Содержание 1 Синтаксис 1.1 Строковые элементы 1.2 Блочные элементы …   Википедия

  • Textile — (Wortspiel aus englisch text, „Text“ und textile, „Textilie“) ist eine vereinfachte Auszeichnungssprache (Markup) für Texte und ähnelt dem in Wikis eingesetzten Wikitext. Textile wurde 2002 von Dean Allen für das ebenfalls von ihm stammende… …   Deutsch Wikipedia

  • textile — tex‧tile [ˈtekstaɪl] noun 1. [countable] cloth made in large quantities: • Their main exports are textiles, especially silk and cotton. • a British textile company • the US textile market 2. textiles [plu …   Financial and business terms

  • Textile — Tex tile, a. [L. textilis, fr. texere to weave: cf. F. textile. See {Text}.] Pertaining to weaving or to woven fabrics; as, textile arts; woven, capable of being woven; formed by weaving; as, textile fabrics. [1913 Webster] {Textile cone} (Zo[… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • textile — textíle s. f. pl. Trimis de siveco, 10.08.2004. Sursa: Dicţionar ortografic  TEXTÍLE s.f.pl. Ţesături (stofe, pânzeturi etc.); (p. ext.) obiecte confecţionate din ţesături. [sg. textilă. / cf. fr. textiles]. Tri …   Dicționar Român

  • textile — [teks′tīl΄, teks′təl] adj. [L textilis < textus: see TEXT] 1. having to do with weaving or with woven fabrics 2. that has been or can be woven [textile material] n. 1. a fabric made by weaving, knitting, etc.; cloth 2. raw material suitable… …   English World dictionary

  • Textile — Tex tile, n. That which is, or may be, woven; a fabric made by weaving. Bacon. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • textile — 1620s, from L. textilis woven, fabric, cloth, noun use of textilis woven, from texere to weave, from PIE root *tek to make (see TEXTURE (Cf. texture)) …   Etymology dictionary

  • textile — ► NOUN 1) a type of cloth or woven fabric. 2) informal (among nudists) a person who wears clothes. ► ADJECTIVE ▪ relating to fabric or weaving. ORIGIN Latin textilis, from texere weave …   English terms dictionary

  • textile — /teks tuyl, til/, n. 1. any cloth or goods produced by weaving, knitting, or felting. 2. a material, as a fiber or yarn, used in or suitable for weaving: Glass can be used as a textile. adj. 3. woven or capable of being woven: textile fabrics. 4 …   Universalium


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.